print preview Retour Page d'accueil

Le Laboratoire de Spiez consolide sa collaboration avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)

Le Laboratoire de Spiez a de nouveau été désigné comme interlocuteur (collaborating center) auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à partir de janvier 2021. Les deux organisations ont déjà collaboré avec succès entre 2017 et 2020.

01.03.2021 | Labor Spiez

Le partenariat comprend des mesures sur site, le prélèvement d'échantillons et la mise en place de processus analytiques pour l'étude des radionucléides dans des échantillons environnementaux. L'objectif est aussi de renforcer les capacités au sein du réseau ALMERA de l'AIEA (ALMERA = Analytical Laboratories for the Measurement of Environmental Radioactivity). Les travaux se concentrent sur le développement de processus analytiques pour l'étude des substances radioactives dans des échantillons issus de l'environnement et de matériaux. Il s'agit par exemple d'apporter un soutien pour le contrôle des échantillons prélevés dans les eaux côtières de la préfecture de Fukushima (Japon) et de se pencher sur le démantèlement des centrales nucléaires. Dans ce domaine, il convient de combler des lacunes techniques concernant la classification des matériaux de démolition dans les années à venir.

Les "collaborating centers" sont des institutions scientifiques telles que des laboratoires, des universités ou des instituts de recherche qui collaborent avec l'AIEA, notamment dans les domaines de la protection de l'environnement, de la sécurité alimentaire, de la gestion des ressources ou de la santé publique. Actuellement, 46 instituts ont été désignés dans le monde, dont l'EPF de Lausanne dans le domaine de la recherche sur la sécurité nucléaire.